Les ventes de SSD bientôt devant celles des disques durs

Entre les disques durs, endurants mais plus gourmands en énergie et fragiles du fait de la présence de pièces mécaniques mobiles, et les SSD (Solid State Drive), économes,

plus rapides et embarquant de la mémoire Flash, les volumes annuels suivent des courbes qui préparent un point de bascule d’ici quelques années.

Du fait d’un tarif plus élevé et de capacités encore moindres, les SSD sont encore souvent privilégiés comme systèmes de stockage secondaire ou comme systèmes portant le système d’exploitation, pour profiter d’une plus grande réactivité.

Disques durs et SSD ne constituent pas deux mondes cloisonnés et les techniques de clonage SSD ont bien évolué ces dernières années, simplifiant les manipulations et permettant de réaliser des migrations.

SSD HDD Statista

Selon les données de Statista, le point de bascule entre les livraisons de disques durs et de SSD interviendra en 2021, avec 330 millions d’unités écoulées pour les premiers et 360 millions pour les SSD.

Pour le moment, les ventes de disques durs restent largement dominantes mais Statista note qu’elles vont passer pour la première fois sous la barre des 400 millions d’unités en 2017, pour 190 millions de SSD vendus.

Dans les cinq prochaines années, les ventes de SSD vont connaître une solide progression tandis que celles des HDD vont légèrement s’effriter, jusqu’à arriver au point de bascule de 2021.