Apple dépose un brevet pour affiner ses futures lunettes de VR/AR

Oui, mais… La dernière fois qu’on avait entendu Apple parler de son intérêt pour la réalité augmentée, Tim Cook avait douché l’enthousiasme. Oui, Apple était très intéressé et travaillait sur des

projets dans le domaine des réalités virtuelle et augmentée, mais il précisait que la technologie n’existait pas encore pour créer les lunettes dignes des ambitions du géant américain.

Pour l’heure, on pensait que les smart glasses de la firme de Cupertino utiliserait un écran transparent et une connexion Bluetooth pour se connecter à l’iPhone de l’utilisateur. Le smartphone étant là pour contrôler et calculer les informations affichées.

Il semblerait toutefois, à en croire un brevet publié récemment et débusqué par Patently Apple que les ingénieurs de Cupertino aient trouvé une méthode pour affiner et alléger ses futures lunettes, attendues ou en tout cas espérées pour 2019 ou 2020.

Patently Apple –

Déposé en février 2017, le brevet fait état d’un système optique pour un affichage tête haute qui serait davantage destiné à un masque de réalité virtuelle même si la réalité augmentée n’est pas exclue.
Le document commence par indiquer que les casques de VR utilisent généralement un ensemble de lentilles placées entre un écran et les yeux de l’utilisateur. Une solution efficace mais qui aboutit à des appareils encombrants et lourds qu’on ne peut pas utiliser pour de longues sessions d’immersion.

Pour arriver à ses fins Apple utiliserait un système catadioptrique, qu’on retrouve dans les microscopes ou télescopes, par exemple. Est ainsi utilisé un système de miroirs et de lentilles pour combiner réfraction et réflexion. Grâce au système catadioptrique, Apple pourrait faire l’économie des lentilles grossissantes qui rendent l’image suffisamment large pour immerger l’utilisateur.

Ce pourrait être un réel gain de confort pour les utilisateurs. Néanmoins, comme pour tout brevet, rien ne garantit qu’Apple ne cherche pas également dans une autre direction. De même l’arrivée d’un produit définitif devrait effectivement prendre encore quelques mois, voire années.

Apple a fait une entrée remarquée dans le monde naissant de la réalité augmentée avec son ARKit en juin dernier à l’occasion de la WWDC 2017. C’est à ce moment-là également qu’il a ouvert les portes de la réalité virtuelle à l’écosystème Mac. Le géant américain n’est donc pas en pointe sur ce secteur. Mais, traditionnellement, Apple prend son temps pour se lancer sur des marchés qu’il ne juge pas assez mûr. Cela a été le cas avec la Watch, arrivée après nombre de produits concurrents ou encore avec le HomePod, lancé il y a peu aux Etats-Unis.

Source :
Patently Apple