Ces nouvelles fonctions qui rendent l’iPhone X unique

Si l’iPhone 8 est une évolution logique de l’iPhone 7, l’iPhone X va bien plus loin sur de nombreux points. Déverrouillage, écran ou gestuelle sont des domaines entièrement repensés par les

ingénieurs de la marque. Revue des différences entre iPhone 8 et iPhone X en détails.

Face ID plus sécurisé que Touch ID

C’est certainement la différence la plus visible entre les modèles. Avec un écran qui prend toute la face avant, impossible pour Apple d’y caser un bouton d’accueil intégrant un capteur d’empreintes digitales. Si la possibilité de l’intégrer sous l’écran a longtemps été évoquée, Apple a finalement renoncé devant les difficultés techniques de cette solution. A la place, la marque a tout misé sur la reconnaissance faciale.

Mais contrairement à celle peu sécurisée proposée par Samsung dans ses Galaxy S8 et Note 8, Apple a poussé la discipline bien plus loin. Cela grâce à son système TrueDepth placé en façade et imprimant une légère encoche dans l’écran. Dans cet espace réduit, les ingénieurs ont réussi à placer huit composants, dont six entièrement dédiés à la reconnaissance faciale.

TrueDepth.jpg

Ils permettent ainsi de contrôler en temps réel 30 000 points de contrôle sur un visage. Une précision qui fonctionne même si l’on change de coiffure ou que l’on porte un chapeau ou des lunettes. Au point: Apple annonce que Face ID a seulement 1 chance sur 1 000 000 d’être trompé, contre 1 chance sur 50 000 pour Touch ID.

Une « neural processing unit » pour accélérer l’IA

Ce sera certainement la tendance de fond des SoC haut de gamme de tous les constructeurs. Après le Kirin 970 qui sera inclus dans le prochain Mate 10 de Huawei, au tour d’Apple de dégainer son « NPU ». Baptisé Neural Engine, cette unité de calcul propre est là pour épauler les fonctionnalités d’intelligence artificielle et de machine learning d’iOS 11. C’est lui qui permet par exemple à Face ID d’être aussi rapide puisqu’il crée un modèle mathématique du visage en temps réel.

Il devrait certainement jouer aussi un rôle dans le machine learning utilisé par l’application Appareil photo. Enfin, comme sur le Kirin 970, il est fort possible que les développeurs aient accès à une API dédiée pour tirer parti de ce NPU au sein des fonctionnalités d’intelligence artificielle de leurs applications.

Des appareils photos qui vont plus loin

A priori identique à celui de l’iPhone 8 Plus, le module double caméra de l’iPhone X va toutefois un peu plus loin. Alors que le premier affiche des ouvertures de f/1.8 et f/2.8, le second les modifie légèrement en f/1.8 sur la focale de 28 mm et f/2.4 sur celle de 56 mm. Les capteurs conservent en revanche la même définition de 12 mégapixels.

Côté logiciel, l’iPhone X amène sur le capteur avant deux fonctionnalités seulement disponibles sur les capteurs arrières de l’iPhone 8 Plus : les modes Portrait et Portrait Lighting. Le premier est connu depuis le 7 Plus et permet d’obtenir un effet bokeh (flou d’arrière-plan). Le second, nouveau sur l’iPhone 8 Plus, ajoute une gestion des lumières sur le visage, toujours grâce au machine learning.

Une reconnaissance de visage au millimètre

Le système TrueDepth situé en façade ne sert pas seulement au déverrouillage Face ID. Il va également s’avérer être un redoutable outil d’amusement. Grâce à sa reconnaissance de visage ultra précise, Apple créé des Animojis. Ces emojis animés (renard, lapin, poulet, etc.) épousent parfaitement les expressions en temps réel. Ce ne sont pas moins de 50 muscles du visage qui sont analysés en permanence. On peut donc donner vie aux emojis en les dotant non seulement des expressions, mais aussi de sa voix et envoyer le résultat via iMessage.

D’autres applications pourront également en tirer parti. Déjà spécialisé dans ce système de masques, Snapchat était un partenaire tout choisi pour inaugurer la chose. La démonstration de Craig Federighi, vice-président de l’ingénierie logicielle, était impressionnante. Les masques semblent parfaitement coller au visage et adopter avec précision les mimiques les plus fines du visage.

Enfin un écran OLED dans un iPhone

Si l’iPhone 8 conserve ce bon vieux LCD, l’iPhone X passe quant à lui enfin à l’OLED. D’une diagonale de 5,8 pouces certainement au format 18:9, il permettra d’afficher logiquement bien plus d’informations. De quoi permettre de faire enfin un bond en avant à la qualité visuelle des iPhone.

Surprise de taille, la dalle est également compatible avec deux standards de gestion des couleurs habituellement réservés aux téléviseurs haut de gamme : le Dolby Vision et le HDR10. Enfin, sa définition passe à 2436 x 1125 pixels pour une résolution de 458 pixels par pouces. C’est ce qu’Apple nomme le Super Retina.

Sans bouton d’accueil, de nouvelles gestuelles

Enfin, l’iPhone X sera le modèle de la plus grande révolution ergonomique de l’iPhone depuis sa création. Sans bouton d’accueil, il faut ainsi faire glisser une application vers le haut pour revenir à l’écran d’accueil. C’est également ce geste qu’il faut effectuer pour déverrouiller l’iPhone. Pour le multitâche, fini le double clic sur le bouton Home. Il faut faire glisser l’application vers le haut, arrêter son doigt à mi-chemin puis le faire glisser sur la droite pour naviguer parmi les applications précédemment utilisées.

Retrouvez l’intégralité de notre dossier sur les nouveaux iPhone