iPhone XS, XS Max et XR : on a pris en main les nouveaux smartphones d’Apple

iPhone XS, XS Max et XR : on a pris en main les nouveaux smartphones d’Apple

Malgré l’absence de frénésie – toutes les grosses annonces avaient déjà été révélées –, il y avait une forme de curiosité et d’impatience dans le Steve Jobs Theater, ce mercredi 12

septembre. Une envie de détails et de voir ce que donnaient en main ces trois nouveaux iPhone qui s’appellent (et s’écrivent) donc iPhone XS, XS Max et XR et se prononcent 10S, 10S Max et 10R. Voici nos premières impressions.

L’iPhone XR, le plus confortable des trois ?

Le XS a comme un air de déjà-vu pour tous ceux qui connaissent bien l’iPhoneX. Ce modèle, avec sa dalle OLED de 5,8 pouces, est un peu victime du syndrome de « l’année en S ». A tel point que, tant qu’on n’aura pas eu l’occasion de le « bencher » et de l’éprouver au quotidien, il est difficile de lui prêter une grande attention.

01net.com – Géante hier, la dalle 5,8 pouces de l’iPhone XS est la plus petite de cette nouvelle génération d’iPhone.

D’autant qu’il a désormais un grand frère, Max, de son prénom. Le smartphone star de la présentation, doté du plus grand écran jamais vu sur un iPhone. La dalle OLED de 6,5 pouces s’étale bord à bord dans un boîtier de 15,75 x 7,74 x 0,77 cm. Trop grand ? Pas forcément. Le XS Max est un peu plus épais que l’iPhone 8 Plus mais s’avère plus compact pour le reste. Apple a bel et bien réussi à glisser un écran de 6,5 pouces de diagonale là où il fallait se contenter de 5,5 pouces précédemment. L’effet visuel est totalement différent, le confort de prise en main très bon. En revanche, si votre main était trop petite pour les iPhone Plus, pas de mystère, elle le sera toujours pour ce XS Max. Bien sûr, il est possible d’activer l’accessibilité pour atteindre plus facilement le haut de l’interface, mais le meilleur moyen d’en profiter est de l’utiliser à deux mains, si vous le voulez bien.

01net.com – Une des six finitions proposées par Apple pour son iPhone XR.

En fait, concernant la taille, le compromis parfait semble être l’iPhone XR. Il offre plus d’affichage que le XS tout en restant confortable à utiliser d’une seule main. Une diagonale de 6,1 pouces serait-elle la taille ultime ? Peut-être, même si le XR est un peu plus lourd. En tout cas, dans le cadre de notre prise en main rapide, c’est celui qui nous a le plus séduit. La variété des finitions proposées y est peut-être également pour quelque chose.

Que dalle ?

Séduisant, oui, mais sa dalle n’est pas OLED. C’est vrai. Bien qu’il nous ait été impossible de placer côte à côte les iPhone XS et XR, il est indéniable qu’il y a une différence de qualité d’affichage. Les iPhone XS et XS Max profitent du contraste infini qu’offrent diodes électroluminescentes organiques Toutefois, sans même parler du Liquid Retina et des progrès réalisés par les ingénieurs d’Apple depuis l’année dernière, on peut se rappeler que les dalles LCD des iPhone 8 et 8 Plus étaient remarquables par la qualité de leurs couleurs, leur fidélité et leur luminosité.

01net.com – L’iPhone XR offre une dalle LCD bord à bord… avec des bords un peu plus larges que sur les iPhone XS et XS Max.

La définition et la résolution de la dalle du XR est inférieure à celle de l’iPhone 8 Plus, mais à première vue, cela n’a rien de choquant. Et l’absence de dalle OLED n’est pas forcément un problème. Nous avons eu l’occasion de regarder quelques photos et vidéos sur ce smartphone ainsi que de jouer, et le XR n’a pas à rougir. Loin de là. Le seul reproche qu’on pourrait lui faire, c’est de ne pas être compatible avec la technologie 3D Touch. Son retour haptique nous a paru un peu pauvret en comparaison. On peut regretter également que les bordures noires autour de la surface d’affichage soient un peu plus larges sur le XR que sur ces frères. Cela reste une dalle bord à bord… mais un peu moins.

Les deux autres iPhone, XS et XS Max, sont évidemment irréprochables du côté de l’écran.

01net.com – Les iPhone XS et XS Max offrent tous les deux des dalles OLED Super Retina de très haute qualité.

De la puissance ? Assurément.

Il va de soi que nous n’avons pas encore eu le temps de faire tourner des outils de mesure pour éprouver objectivement le gain de puissance apporté par la puce A12 Bionic. Il y a toutefois quelques éléments qui donnent des indices encourageants.

Tout d’abord, la réactivité de l’interface, qui s’avère encore plus fluide que sur un iPhone X. Puis vient le moment de lancer des jeux. Nous avons eu l’occasion de jouer à Elder Scroll Blades et les effets de lumière, de particules sont tout bonnement incroyables. La fluidité des mouvements est impeccable et pourtant les graphismes sont de très bon niveau.

A noter, en passant, qu’il nous a semblé que l’iPhone XR a pris un peu plus de temps à lancer le titre que les iPhone XS et XS Max. Peut-être était-ce une fausse impression ou alors l’effet d’une quantité de mémoire plus faible. A vérifier.

01net.com –

Du mieux en photo ?

Ce gain de puissance, nous avons aussi eu l’occasion de le relever ailleurs. Ainsi, l’appareil photo s’ouvre quasi instantanément et le déclenchement se fait sans attendre : c’est un plaisir retrouvé. Quand on lance le mode Portrait et que l’on s’essaie à enchaîner les clichés, on note une autre manifestation de la puissance accrue. Là où l’iPhone X marque le pas entre chaque prise de vue, les trois iPhone 2018 se jettent voracement sur la suivante. Ce n’est pas encore de la rafale, mais c’est bien mieux.

Côté résultat, nos petites expérimentations nous ont donné l’impression que le détourage des personnes et objets est plus précis, ce qui évite les aberrations récurrentes qui ont lieu avec l’iPhone X.

La possibilité de modifier la profondeur de champ d’une photo en jouant sur l’ouverture focale après la prise de vue est également assez bluffante. Et la bonne nouvelle, c’est qu’elle semble très probante sur l’iPhone XR également. Il faudra évidemment un véritable test pour s’en assurer mais nos quelques clichés nous ont paru plutôt satisfaisants.

Dernière précision : le mode Portrait du XR se limite à trois effets : naturel, studio et contour. Pas vraiment une grosse perte tant les clichés avec les réglages Scène et Scène mono sont souvent de cruels ratés. En définitive, avec un seul module photo, l’iPhone XR semble bien tenir la route. Pour le reste, une chose est certaine, il reste encore beaucoup de questions auxquelles répondre côté photo.

Il demeure d’ailleurs de nombreux autres domaines que notre prise en main n’a pas pu aborder. Celui de la rapidité et de l’efficacité de FaceID, des performances du nouveau processeur neuronal, ou encore des éléments matériels qui pourraient justifier qu’on craque pour l’iPhone XS Max plutôt que pour le XR.

Il faut toutefois bien avouer qu’après ce premier contact, au regard des fiches techniques solides des trois modèles mais surtout au vu des prix affichés, on ne voit vraiment pas comment le XR pourrait ne pas devenir un best seller, la nouvelle référence populaire de la famille iPhone. Le XS Max séduirait alors les amateurs de phablettes gigantesques, et il y en a….