Les trois innovations TV qui nous ont tapé dans l’œil … et qui arrivent bientôt

Les trois innovations TV qui nous ont tapé dans l’œil … et qui arrivent bientôt

Les innovations s’accélèrent dans le monde de la télé et de son environnement proche, l’audio. Du point de vue du design d’abord, avec des châssis toujours plus fins – un grand

merci à la technologie OLED qui rend la chose possible ! Nous avons par ailleurs pu retrouver des produits vraiment originaux, esthétiquement parlant, à l’image de la dernière version de la technologie ambilight de Philips, déjà testée et approuvée par 01net.com sur le Philips 55POS9002.
C’est ensuite évidemment la qualité de l’image qui s’est sérieusement améliorée. La technologie QLED concurrence de plus en plus l’OLED qui, de son côté, est adoptée par de nombreux constructeurs (Sony, Philips, Panasonic, etc.). On profite désormais plus intensément de la 4K grâce à de nombreux Blu-ray, des services en ligne ou même à l’occasion d’événements sportifs. L’arrivée du HDR et du Dolby Vision a aussi sérieusement amélioré la qualité des couleurs. Mais a la tête de tout cela, il y a de tout nouveaux processeurs. Véritable intelligence des téléviseurs et toujours plus puissants, ils gèrent non seulement l’upscalling des signaux Full HD vers la 4K (par exemple) mais facilitent aussi la fluidité de navigation dans les interfaces qui, à l’image d’Android TV, TizenOS ou webOS, embarquent désormais des assistants vocaux exigeants en ressources.
Comme nous avons pu le découvrir à l’occasion du salon IFA de Berlin, d’autres innovations vont très vite débarquer sur le marché. Parmi elle, nous en avons retenu trois qui nous ont vraiment tapé dans l’oeil à l’occasion du salon.

I – La 8K est déjà là… avec son IA dédiée

Samsung, Sharp, LG ou encore TCL … les démonstrations de téléviseurs 8K ne sont pas passées inaperçues à l’IFA. D’ailleurs si les télés 8K étaient déjà à l’honneur lors du CES de Las Vegas en janvier dernier, pour un certain coréen, il n’est plus maintenant question de pure démonstration technologique. Samsung est en effet, le premier à avancer ses pions puisqu’il a présenté ses QLED Q900R, des téléviseurs 8K qui seront disponibles dès la fin du mois d’octobre en France. Vous découvrirez dans notre vidéo ci-dessous comment Samsung compte pallier l’absence de contenu natif 8K grâce à son processeur doté d’une intelligence artificielle, le Quantum Processor 8K.

TCL est un autre acteur qui semble bien décidé à adopter la 8K UHD. Rien de surprenant quand on sait que ce constructeur fait partie de la QLED alliance aux côtés de Samsung et HiSense. C’est donc Samsung qui fournit les dalles QLED 8K à TCL. Pour autant, ce constructeur nous a indiqué lors d’une interview qu’ils ne se précipiteront pas. Aucun produit ne sortira avant l’arrivée effective du circuit HDMI 2.1, en 2019. Cette interface offrant 48 Gb/s de bande passante (contre 18 Gb/s pour le HDMI 2.0) est indispensable à la 8K UHD. Rappelons que chez Samsung, la technologie One Connect, qui déporte la connectique dans une station d’accueil, permettra à Samsung de mettre à jour ses Q900R en échangeant les stations des clients ayant déjà acheté le téléviseur.

Du côté de LG, la 8K, ce n’est pas pour tout de suite. Le constructeur avait bien un téléviseur OLED 8K sur le salon, mais sa présence ressemblait plus à une démonstration de force visant à gonfler le torse face à son éternel concurrent, qu’à une véritable annonce. Lors de notre passage sur le stand de LG, ce téléviseur était en panne et nous n’avons pas pu nous faire une idée de la qualité d’image. Quoi qu’il en soit, LG n’avance aucune information quant à la date de commercialisation d’un tel téléviseur, même si la marque nous assure avoir les capacités de produire des dalles 8K.

II – L’audio gagne en puissance et en qualité

Pour vivre la meilleure expérience cinématographique possible, il est important aussi de soigner la partie audio. Sur ce sujet aussi, les choses s’améliorent grandement. Nous testerons prochainement le futur téléviseur haut de gamme de Philips, l’OLED903, pour lequel le constructeur a signé un partenariat avec Bower & Wilkins. Celui-ci se matérialise par la présence d’une barre de son en façade dont la puissance de 50 watts (répartie sur 4 voies et un caisson de basse) et sa qualité nous ont déjà fait une forte impression.

LG a, depuis longtemps, recours à des partenariats pour livrer des barres de son, déportées du téléviseur cette fois-ci, dans ses modèles haut de gamme. TCL succombe aussi à la barre de son en intégrant dans son futur téléviseur 8K, le X8S, une solution conçue en partenariat avec Onkyo. Impossible de nous faire une idée précise de sa qualité en condition de salon, mais celle-ci répond à la certification Dolby Atmos. Une spécification bien particulière qui promet de pousser l’expérience audio en la rendant plus immersive, notamment en ajoutant une notion de verticalité dans le rendu audio.

En inclinant la barre de son, certaines des voies diffusent le son vers le plafond pour qu’il rebondisse et arrive dans les oreilles des spectateurs « par le haut ». Un survol d’une scène par un avion prend alors une toute nouvelle dimension… à condition que la source audio soit certifiée Dolby Atmos.

Une autre technologie assez prometteuse fera son apparition chez Loewe. Le constructeur « Premium », qui a pour habitude de soigner l’équipement audio de ses télés, a annoncé à l’IFA un partenariat avec Mimi Hearing Technologies. Cette start-up Berlinoise a développé l’application mobile Test d’Audition Mimi (compatible iOS et Android) qui permet de tester son audition. Il n’est pas juste question ici de savoir si vous entendez bien ou non, mais plutôt d’identifier les fréquences auxquelles vous êtes plus ou moins sensibles. Après une procédure de test qui s’effectue à l’aide d’un casque branché sur son smartphone, l’application propose un réglage d’égaliseur personnalisé. La bonne idée de Loewe est que, dès le mois d’octobre, le constructeur mettra à jour le logiciel de ses télés pour que ces profils puissent être partagés avec les télés via le Cloud. Bien entendu, pour les séances cinéma à plusieurs, il est possible de mixer les profils individuels pour créer un réglage audio qui collera le mieux au groupe de personnes.

III – Des images toujours plus éclatantes

Plus de pixels avec la 8K, mais plus de lumière aussi avec l’arrivée des dalles promettant des pics lumineux à 4000 Nits. Encore une fois, Samsung est dans le coup avec son Q900R qui afficherait déjà une telle luminosité. D’autres constructeurs pourraient rejoindre le mouvement dans le courant de l’année prochaine, mais cette techno a, pour certains, été reportée en raison de sa forte consommation électrique – c’est notamment le cas de Sony. Nous vérifierons cela lors des tests du Q900R. En attendant, chez TCL qui dispose également d’un prototype affichant une luminosité de 4000 nits, on nous explique que pour produire une telle luminosité, il faut que la source lumineuse soit environ 20x plus puissante que d’ordinaire en raison du facteur de transmittance de la dalle (il serait compris entre 5 et 7% environ).

Quoi qu’il en soit, sans arriver à de tels extrêmes, les dalles 1000 nits sont aujourd’hui monnaie courante et, dès l’année prochaine, les dalles 2000 nits devraient se multiplier. Une caractéristique de ce type permet tout simplement d’obtenir des très hauts de niveaux de détails en exploitant au mieux les technologies HDR10 et Dolby Vision. A noter d’ailleurs que le Dolby Vision peut d’ores et déjà prendre en charge les images dont l’intensité lumineuse atteint les 10 000 nits.

Après une année exceptionnelle pour le marché de la télé – dont les ventes ont explosé en période de Coupe du Monde (238 millions de pièces vendues selon GFK) – les prochains mois s’annoncent passionnants. Nous avons déjà hâte de vivre ces nouvelles expériences.