Définir une politique de nommage TLD’s à l’international

Définir une politique de nommage TLD’s à l’international

Référencement à l’international :

Cette problématique s’est posée à moi pour un client qui a vu son activité croître au point de devoir créer des filiales dans 5 pays Européens : Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Allemagne, Suède.

Ce genre d’exercice périlleux requiert une grande habilité et un professionnalisme avéré.

Cette approche doit être couplée avec une analyse des noms de domaines

Les deux premières questions qui se posent c’est le choix des options d’hébergement :

Domaines liés aux pays ?

Sous domaines ?

Répertoires ?

Les préalables :

Les gTLD (Generic Top-Level Domain)

Le premier réflexe à avoir est de vérifier la disponibilité des noms de domaines TLD, déjà il faut vous assurer de réserver le nom de domaine .com qui reste le nom de domaine par excellence. Puis vérifier le .Net et le .org qui disposent d’une réputation importante chez les internautes et peuvent pénaliser votre image de marque.

Les ccTLD (Country Code Top-Level Domain)

Ensuite, vérifier les noms de domaine nationaux : .de, .be, .nl, .lu, .se … Il peut que certaines de ces extensions soient déjà réservées, ce qui peut nuire à votre communication et au référencement de votre site dans le pays donné. Dans ce cas, envisagez peut-être d’acquérir un nouveau domaine maître.

L’excellent article de Louis Maîtreau https://www.louismaitreau.fr/blog/nom-domaine-indisponible vous donnera les différentes possibilités qui s’offrent à nous pour contourner la non-disponibilité de noms de domaines gTLD ou ccTLD

Ce qu’il faut retenir, c’est que quelque soit la stratégie d’acquisition ou de ré acquisition de noms de domaine, votre référencement existant sera conservé, ceci par le mécanisme de redirection (301) d’adresses https://support.google.com/webmasters/answer/83106?hl=fr

La réponse se formule en fonction de la réponse à ces questions :

S’agit-il d’un site régional, multirégional, multilingue.

Comme il n’y a pas de réponse globale, les décisions sont à prendre au cas par cas, je vous donne ainsi les éléments de réponse assortis des limites et avantages de chaque approche.

Dans notre cas, le site doit être édité en plusieurs langues et référencé dans chaque pays, il s’agit donc d’un site multilingue et multirégional.

Un site peut donc être multilingue, multirégional ou les deux à la fois.

Il existe plusieurs balises permettant de cibler différentes zones du site, Google webmasters nous donne ces recommandations très instructives. https://support.google.com/webmasters/answer/182192?hl=fr

Le nom de domaine n’avait pas été pensé au départ de l’activité, ainsi, seul le nom de domaine lié au nom de l’entreprise avait été réservé en .fr

Le .com comme référence professionnelle.

Pour définir une stratégie d’acquisition et de nommage de noms de domaine, il faut au préalable intégrer ces définitions :

TLD : Top level Domain

gTLD : Généric Top Level Domain. Ce sont les .com / .net / .org

ccTLD Country code Top Level Domain. Ce sont les extensions liées au pays : .fr / .be / .lu/ .de/ .se/  …

Répertoirel’étude de nom